The Shining Style

A l’occasion d’Halloween et pour notre article consacré au cinéma, nous allons parler aujourd’hui du film d’horreur Shining. Ce film de 1980 de Stanley Kubrick est adapté d’un roman de Stephen King. Jack Nicholson y joue le rôle de Jack Torrance, un écrivain qui accepte le poste de gardien dans un hôtel fermé l’hiver afin de profiter de l’isolement pour écrire, avec sa femme et son fils. Mais l’hôtel est marqué par de terribles événements passés et d’étranges apparitions vont amener notre personnage à perdre petit à petit la raison et le plonger dans une folie meurtrière. Le film est doté d’un musique oppressante qui plonge le spectateur dans une ambiance stressante tout comme le décor auquel nous allons nous intéresser.

Le lieu

Le film se passe dans un hôtel isolé dans la montagne, pendant l’hiver : l’Overlook Hotel. Pour y accéder, on doit emprunter une route sinueuse perdue dans un endroit sauvage. En réalité il s’agit pour l’extérieur du Timberline Lodge situé en Oregon.

L’hôtel est un personnage à part entière du film. Selon le manager dans le film, il a été construit sur un cimetière indien (ce qui nous met dans l’ambiance dès le début du film). Le fait que l’action du film se déroule l’hiver dans un hôtel fermé aux touristes, rend les lieux encore plus troublants et effrayants. Le personnage principal est obsédé par cet hôtel isolé dans les montagnes et coupé du reste du monde qui va faire resurgir sa folie.

Derrière l’hôtel, se trouve un labyrinthe avec de longues allées de haies bien taillées où l’on peut se demander si quelque chose ne va surgir à chaque détour. Une maquette du labyrinthe se trouve d’ailleurs dans l’hôtel où l’on peut apercevoir sa femme et son fils au moment même où ils sont dehors. Troublant non ! Ce labyrinthe n’existe pas en réalité, mais dans le film, il a une place très importante.

L’intérieur

L’intérieur de l’hôtel est rustique, avec une décoration typique des années 70. Les pièces sont très spacieuses avec de grandes colonnes, des grandes fenêtres avec des rideaux qui vont du sol au plafond et de longs couloirs. Ces grands espaces vides vont générer de la tension dans le film. Les plafond sont habillés avec des lustres chandelier. Le mobilier est en bois massif avec de nombreux fauteuils pour recevoir la clientèle. On peut également y voir la grande table qui servira de bureau à Jack, où il installera sa machine à écrire. Au dessus de l’immense cheminée, on peut voir de l’art indien. Enfin les dessins sur les revêtements de sol répondent aux frises présentes en haut des murs.

La décoration est très graphique et les motifs géométriques sont très présents dans le film. Comment ne pas parler des moquettes ! Et particulièrement de celle où joue le fils de jack. La moquette prend une dimension paranormale avec des formes géométriques géantes orange, marron et rouge. Hypnotisant non ? L’enfant parait minuscule au milieu des ces motifs, comme enfermé dedans.

Les papiers peints fleuris sont également très présents. L’apparition des jumelles n’aurait pas eu le même rendu avec un décor différent !

La salle de bain commune de l’hôtel est une pièce particulière, qui contraste totalement avec le reste des pièces. Elle est imprégnée de lumière artificielle avec des murs rouges vifs certainement reflet de l’état d’esprit de Jack. On trouve au sol des petits cabochons rouges au milieu du dallage.

La chambre 237 !

La célèbre chambre 237 n’existe pas en réalité. Dans le livre, c’est la chambre 217, mais l’hôtel a demandé de changer le numéro pour ne pas effrayer les vrais futurs clients. Alors qu’en réalité c’est la plus demandée ! Si vous ne savez pas pourquoi cette chambre est spéciale, on vous laisse allez voir le film. On y retrouve la encore une moquette géométrique et colorée bleue et verte et un papier peint à rayure. La salle de bain verte et jaune sera le lieu d’apparitions étranges.

L’hôtel accentue le malaise des personnages tout au long du film, il apparaît comme une salle de torture psychologique pour ses occupants. La décoration années 70 met tout de suite le spectateur dans l’ambiance. Si vous voulez plus de frissons, allez voir le film !

Les conseils de Jack Torrance pour un style opressant

1 / Tout d’abord, démolir à la hache ce qui ne vous plaît pas

2/ Ensuite, aménager un espace central commun sur lequel l’ensemble des pièces de la maison donne

3/ Enfin, soigner la décoration des couloirs ce qui aura un impact direct sur l’atmosphère ambiant

La palette d’architectures & services

1 / un tapis de couloir au motif du film, ici « the hotel runner » de chez Middle of Beyond

2/ un luminaire chandelier comme le lustre armilla de chez AM.PM à 240 euros

3/ un papier peint fleuri comme fern dark de chez Leroy Merlin à 3,5 euros le m²

——–

Sources : The Overlook Hotel / Tboake / Den of Geek / Le Huffington Post

Surélévation sur une terrasse
Rénovation d'une grange pour habitation principale

Horaires

lundi, mardi & vendredi : 9h - 18h
mercredi & jeudi : 11h - 20h

Recevez chaque mois nos conseils !